Encore un petit post sur Anna Gavalda

Publié le par Mahie

Pour être sûre de savoir ce que j'en pense "aujourd'hui" j'ai commencé à relire son bouquin de nouvelles : "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part", encore un très bon titre, très accrocheur, tout le monde voudrait bien ça, tout le monde à envie d'acheter le bouquin.
Ce qui est drôle c'est qu'avec celui que j'ai fini hier, "Je l'aimais" j'ai pensé, je vous l'ai dit, que j'avais l'impression que le bouquin était "étiré" pour arriver à en faire un bouquin de taille "raisonnable", c'est à dire "minimal". Et j'ai pensé aussi : "Tiens ce bouquin ça à la taille d'un Harlequin, ça se lit aussi vite et facilement qu'un Harlequin, mais c'est beaucoup moins drôle...
Tiens tiens, comme c'est rigolo pour le coup, je commence à lire le deuxième bouquin (en fait le premier dans l'ordre chronologique) et voilà comment ça commence :

"Saint-Germain-des-Près!? … Je sais ce que vous allez me dire: "Mon Dieu, mais c'est d'un commun ma chérie, Sagan l'a fait bien avant toi et telllllement mieux!"

Je sais.

Mais qu'est-ce que vous voulez… je ne suis pas sûre que tout cela me serait arrivé sur le boulevard de Clichy, c'est comme ça. C'est la vie.

Mais gardez vos réflexions pour vous et écoutez-moi car mon petit doigt me dit que cette histoire va vous amuser.

Vous adorez les petites bluettes. Quand on vous titille le cœur avec ces soirées prometteuses, ces hommes qui vous font croire qu'ils sont célibataires et un peu malheureux.

Je sais que vous adorez ça. C'est normal, vous ne pouvez quand même pas lire des romans Harlequin attablé chez Lipp ou aux Deux-Magots. Évidemment que non, vous ne pouvez pas."

Donc, nous y voilà : Anna Gavalda écrit du Harlequin chic, du Harlequin avec une belle couverture pour qu'on ai pas honte de lire ces bouquins à la terrasse des Deux-Magots! Trop classe les Deux-Magots! Ha, ha!

J'ai lu beaucoup d'Harlequins dans le Bordeaux-La Rochelle quand j'étais étudiante. Je suis un peu une experte en la matière... de plus ma meilleure amie qui les dévorait est devenue traductrice d'Harlequin après sa licence, d'anglais. Évidemment c'est pas à la terrasse d'un haut lieu parisien que je les lisais mais j'avais pas (trop) honte. Pour ceux qui ont des à-priori à la con, un autre jour je lisais Guerre et Paix, un autre jour Paul Auster et je n'étais pas schizophrène pour autant. Tiens, un jour il faudra que je parle de tout le bien que je pense des gens qui jugent les autres sur "Elle lit Voici c'est donc une conne. Elle a lu plus de Harlequin que je n'ai lu de livres c'est donc une demeurée..."
Oups, revenons à nos moutons :
Je me pose la question si Anna Gavalda fait du Harlequin chic, c'est normal que ça marche très fort. Harlequin c'est énorme! J'ai continué sur quelques pages et je me suis dit, comme disent les anglais : "Blaaa blaaa blaaa!" Pour l'instant l'impression qu'elle me donne c'est qu'elle blablate au kilomètre la miss, elle blablate bien, avec élégance, avec aisance. Je suis peut-être jalouse. Sincèrement j'aimerais pouvoir blablater aussi facilement, écrire un bouquin et ne plus avoir a me préocuper de problèmes d'argent. J'aimerais avoir son talent.
Je vais le lire ce soir, le bouquin. Si y'a quelque chose à ajouter je vous le dis demain matin, sinon je passe à autre chose.
Jalouse parce que je dis un peu du mal? Je crois pas. Je dis pas de mal d'autres best-sellers comme celui de
Justine Lévy par exemple.

 



Publié dans Mon livre de chevet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

gazou 16/05/2008 00:59

eh bien,voilà une opinion très personnelle et intéressante,je reviendrai!

Mahie 16/05/2008 07:46


Ah ben tant mieux :-) Merci. Tu es bienvenue quand tu veux ;-)


Thierry LIENHARDT 15/05/2008 23:37

Que te dire pour te faire partager mon plaisir à dévorer un GAVALDA ?
Juste peut-être que le mélange GAVALDA et enterrement fait des merveilles.
Mais bon c'est un peu court et puis je peux pas te le souhaiter. Sauf si il te reste quelques Harlequins...
Chaleureusement,

Mahie 16/05/2008 07:52


Oh les enterrment j'en ai eu ma dose depuis quelques années et puis encore un dans quelques jours...
Beh non, il ne me reste pas de Harlequins depuis 20 ans! C'est pas le genre de bouquins qu'on garde chez soi :-D C'est le genre dont on se débarasse tout de suite, qu'on se passe de copine en
copine, c'est pas le genre qu'on met dans ses cartons de déménagement ;-) Pas folle la guèpe!


vero81 14/05/2008 23:02

Oui le beau paulo est né le 4 février 1947... "boudiou qu'es poulit" sur la photo que tu as mise plus haut!
Quant à moi je suis une vieille enfant de 33 ans mais j'ai toujours du mal à me rapeller de mon age, faut que je calcule pq en vrai je me sens bien plus jeune que ça!!! je pense qu'on a un peu l'âge de ses enfants et que ce sont eux, entre autre qui nous font grandir... donc tu vois Mahie on a pratiquement le meme âge!

Mahie 14/05/2008 23:49


Moi j'ai toujours plus ou moins 25 ans à l'intérieur :-D Et souvent juste 5 ans quand je vais écouter les contes à la bibli avec Thib!  Oh cette après-midi c'était trop bien : on avait un
conteur qui racontait en mélangeant le français et le béarnais, un peu comme font les vieux. J'étais scotchée! Plus que Titi je crois. Lui il disait en haussant les épaules "C'est même pas vrai ces
hsitoires!" E tric e trac lo conte qu' ei acabat ! E trac e tric lo conte qu'ei finit!


Jenny 14/05/2008 22:29

J'ai beaucoup aimé "Je voudrais...". Mais c'est le seul. Je pense que Gavalda sait écrire des histoires courtes.

Mahie 14/05/2008 22:37


Oui je crois qu'elle est mieux dans les nouvelles même si je ne suis pas trop cliente, vraiment.


Jenny 14/05/2008 22:27

Je confirme : Vargas. Surtout "Pars vite et reviens tard". D'ailleurs, je t'en avais déjà parlé dans un commenatire, il me semble. "Sous les vents de Neptune" est pas mal, mais moins bien. J'ai bien aimé aussi "L'homme à l'envers".

Mahie 14/05/2008 22:35


C'est vrai je crois que tu en m'en avais déjà parlé! Je t'en reparlerai samedi je vais le lire dans le train je pense :-)