Talking about yesterday's teasing

Publié le par Mahie

Bon hier j'étais toute guillerette parce qu'il faisait beau, parce que Fab et moi avions pris une résolution qui nous soulageait tous les deux parce que, parce que... Et bien commençons par le commencement....

D'abord j'ai été à la bibliothèque, ce qui me met toujours de très bonne humeur. Vous-ai-je déjà dit que j'aime d'amour les bibliothécaires? Je veux dire les femmes bibliothécaires, hein. Parce que les hommes...Y'en a bien eu un qui était complèment fou de moi (si si, c'est vrai), mais je l'aimais pas du tout. Je m'égare.

Égarons-nous encore un peu...
Les bibliothèques :

Quand j'étais petite ma mère faisait ses études d'histoire de l'art, en conséquence elle passait son temps à la bib de La Rochelle qui était un bel hôtel particulier du 18ème situé en centre ville. Elle me laissait au rez-de-chaussée, chez les enfants. J'adorais cette salle "de château" et la bibliothécaire un peu revêche qui était au prêt, elle faisait régner le silence. J'aime le silence. Quand j'en avais marre de lire les livres pour enfants je montais chez les adultes. Pas aux romans, qui étaient aussi au rez-de-chaussée. Non, je prenais le grand escalier qui tournait comme dans un vrai château et j'arrivais à la double porte qui ouvrait sur la salle "d'études". Cette salle était interdite aux enfants. Mais j'avais le droit d'y venir car j'étais exceptionnellement sage et muette et que maman était doctorante. Je m'installais à côté d'elle et je regardais les magazines spécialisés en architecture. Le parquet ciré brillait et grinçait vachement, tout le monde marchait sur la pointe des pieds. Les gens murmuraient. Maman attendait des semaines des ouvrages échangés avec d'autres bibliothèques.  Qu'est-ce que j'aimais cette salle haute, ses vieux ouvrages! Les couloirs secrets et interdits. Les chuchotements. J'aimais aussi la bibliothécaire du Musée d'Orbigny qui avait l'air d'une fée. Et j'adorais ma tante qui était aussi bibliothécaire en région parisienne... Et puis il y a aussi la bibliothèque de la fac de médecine de Bordeaux que j'ai fréquenté comme on va au bureau quand j'ai repris mes études. Elle ressemble un peu à la bibliothèque nationale. On est heureux rien que d'y être, on aimerait être étudiant à vie pour y passer la sienne. Voilà pourquoi j'ai passé plusieurs concours de bibliothécaire, après mon bac, après mon DEUG et aussi après ma maîtrise, là je me sentais vraiment prête puisque j'ai fait une maîtrise de documentaliste qui préparait plutôt bien à ces concours.
Alors nous y voilà : à chaque fois que je rentre dans une bib il faut que je copine avec les bibliothécaires... Ici je n'ai pas tardé à discuter à chaque fois avec la bibliothécaire à lunettes et à frisettes qui a une trentaine d'année, c'est sympa. Et puis dans ma vie de Desperate House Wife perdue dans son lotissement désert (la bib est juste à côté de chez moi, pile-poil dans le lotissement désert) c'est un vrai bol d'air et de rire de parler avec elle. J'en viens donc à ce qui nous occupe (vous êtes encore là?) ELLE m'avait fait promettre de lire Le Hérisson jusqu'au bout, de ne pas me laisser abattre et de lire au delà de la page 100....

Thibaud "méga content"
J'ai été cherché Thib à sa nouvelle école : Notre-Dame... Il était extatique. Vraiment "super content", voir "ultra content" (je cite). Il avait déjà fait sa rentrée le dernier vendredi avant les vacances et avait déjà été "méga" content. Bon ok vous me direz : il était content. Oui et pourquoi c'est si important pour moi? Ben parce que ça faisait depuis mai 2007 que Thib était à l'école occitane de mon bled et qu'il était pas "super content" loin de là. Très vite on s'était aperçu que ça clochait. On aurait dû le changer plus vite d'école, voire jamais le mettre dans la première (qui était sa seconde puisqu'il avait sa petite section à St-Ger city dans le 78). Bon tout ça pour dire que quand ça ne va pas faut pas tortiller et changer son gamin d'école à Noël, loin de le traumatiser ça peut le rendre "méga content".

Ne partez pas maintenant parce que c'est le moment où j'en reviens au hérisson!
Là-dessus je passe à la bib avec mon fils et mon post-it (trouver des bouquins de Harisson, chuis vachement bonne élève quand je m'y mets) Donc je prends les deux bouquins d'Harisson qu'il me fallait...  Et je me pointe au bureau de Miss Frisette. Je lui avoue que j'ai bloqué à la page 93 du Hérisson et elle me repproche de pas avoir fini le bouquin, me supplie de le finir. Hum. Elle lit la page 93 : "Rho, c'est vrai que c'est atroce, mais faut passer ça, c'est juste après que..." Là, sa collègue l'interrompt : "Nan, ne dis rien! Faut pas lui dire!"
Bon, mon intérêt est éveillé tout d'un coup. Et là, Frisette commence à me raconter une annecdote de quand elle était dans le métro (grand soupir de ma part, je sens presque l'odeur et le bercement du métro, je me vois sur la ligne 8, petite larme) et qu'elle lisait un roman japonais dont on parle dans le Hérisson...
"Nan, arrête, faut pas lui dire" se remet à dire sa collègue! Et pis que ci et ça sur le cinéma japonais....
"Oh vous avez pris Dalva? J'adore ce livre! C'est un de mes préférés, vous allez voir... Oh, c'est très différent, comme vous avez eu raison de le prendre!" Coup de grâce! Si elle adore Dalva, elle ne peut pas complètement se tromper sur le Hérisson, non?"
"Bon prolongez-le moi, le Hérisson, je vais le finir, promis". Frisette est super contente. Du coup je lui conseille de lire "le château de Yodo" et elle me dit que la prochaine fois je devrais prendre des mangas : "Vous verrez, elle en parle dans le Hérisson..."
Et voilà comment, quand on aime les bibliothécaires, on donne une seconde chance a un bouquin. J'en suis à la page 150 et je commence à l'aimer un peu. D'ailleurs bientôt je vous en mettrai un extrait que j'adore, si si !!! Mais pas ce soir parce que vous sens pas loin de zapper sur un blog de cuisine.

En bref : les bottes je les garde : je rentrerai dedans quand j'aurais perdu 15 kilos au moins. Oui Cath les rondes, c'est joli mais ça rentre pas bien droite dans ses bottes ;-)

Le Spasfon : bah si vous voulez vous faire poser un stérilet pensez-y à deux fois: depuis vendredi j'ai mal au bide, je me sens toute faible et un peu maladou... Snif. Moi qui croyais que j'avais trouvé le super truc pour être tranquile :-( J'ai appelé ma gynéco et elle m'a dit que c'était pas super inquiétant à vista de nase et qu'elle me verrai jeudi parce que quand même faut jeter un oeil à l'affaire... Je continue à avaler des Spasfons.

Aujourd'hui la neige est tombée et j'ai été chez le coiffeur puisque la gynéco voulait pas me voir. Le coiffeur j'adore ça surtout le mien qui est tip-top de la balle de la mort qui tue. Aussi j'ai conduit car faut quand même pas oublier qu'il faut que je repasse le permis. Si y'a encore quelqu'un pour lire les dernières lignes de ce post je dis chapeau, car c'est probablement le plus long post que j'ai écrit. Sur ce adishatz et à sloop, comme disait la bretonne.



Petite musique du soir...

Commenter cet article

jobias 11/03/2009 03:12

excellent article, merci

Mahie 11/03/2009 08:24


Je vous en prie, merci de votre visite.


gourmandeve 08/01/2009 09:24

coucou
alros je commence par les bottes cet autonme j'ai trouve les bottes impecc un 39 mais avec trois tailles de mollets s m ou l
et le m bien confortable pour mes mollets sensibles (j'ai tendance a avoir une circulation capricieuse ) du coup j'ai meme fais le coup d'essayer les bottes le matin de ne pas les prendre de retourner en soirée un autre jour et la de me decider sur la taille et je ne regrette pas parceque le matin j'aurais pris L en me disant que vu que c'est le soir que je mets le plus de bottes pour sortir il faudrait du L mais le M suffit .... pour info en plus elles etaient abordables et pas vilaine

pour le sterilet il faut le temps que ton corps s'adapte je vais t'avoue que moi aussi j'ai morflé et pendant presque un mois mais ensuite c'est tellement plus simple a gerer que la pilule et pas de soucis de cycle ni de maux de ventre chaque mois tout cela oublié !!!! c'est un petit mal pour un grand bien on dira
rho la la je comprends "tibo" en maternelle affronter l'apprentissage d'une langue c'est pas toujours simple alors si c'est fait de maniere brutale beurk )
le herisson deviens sympa bon si un jour je le trouve a ma biblio je le lirai (enfin j'essayerai ) mais en partant de la page 100 !!!!!!(tu me feras un resumé s'il te plait !!! )

Mahie 08/01/2009 13:27


Mais quelle est donc la marque de ces bottes?
Pour le stérilet je me sens mieux ce matin, j'ai pas eu besoin depuis hier midi de Spasfon, je vais quand même à mon rdv parce que quand je vois Véro qui n'a rien senti du tout après la pose je me
dis qu'il vaut peut-être mieux faire une 'tite révision...
C'est quand même chouette que Thib parle occitan, car il parle quand même bien maintenant! Mais si c'était à refaire je ne le referais pas, j'ai je le reconnais fait passer mes envies avant les
siennes. Cela dit le comité d'accueil de l'école avait fait un bon travail : on avait été complètement convaincus, on croyait vraiment que c'était bine pour lui!
A propos du Hérisson c'est ce que je me disais : il faudrait commencer le bouquin à la deuxième partie (car il y a une deuxième partie!) maintenant je comprends pourquoi ma bibliothécaire a insisté
;-) Cependant je ne suis pas prête de retourner complètement ma veste, hein ;-) Attendons la page 150! Ai pas lu hier, fait que du dessin ;-)


mouton 08/01/2009 03:15

Alors en vrac, merci pour ton message a Dr Mouton pour m'avertir de ce com HORRIBLE qui spamait mon blog... Les bibliothèques j'adore y aller, mais surtout pas pour y travailler ;-) Sinon, le seul livre que j'ai du recommencer 3 fois avant de dépasser les 100 pages et d'adorer, ce fut le rouge et le noir...
Avec Choupinou je croise les doigts, 3 crèches, 3 langues différentes et à chaque fois elle a adoré et s'est adaptée super vite (même si des fois je sens la frustration de ne pas parler la langue, elle comprend super bien, mais fait la timide en ce qui concerne le parlé, mais en même temps on est la depuis 4 mois).
Pour les bottes j'ai le même problème que toi, sauf pour les bottes en caoutchouc ne n'arrive à faire rentrer mes gros mollets dans des belles bottes montantes, c'est le probleme de chausser un 37 avec des kg en trop. Le stérilet j'y pensais pour éviter d'ingurgiter de la chimie mais du coup tu me donnes pas envie... Ici toujours pas de neige, je suis aussi allé chez le coiffeur, je ne conduis toujours pas même si j'ai le permis...
Et chapeau à toi si tu as lu tout ce long com
;-)

Mahie 08/01/2009 08:30


Bien sûr que je l'ai lu jusqu'à la fin :-)
En vrac aussi : oui c'était vraiment nul ce com' :-( dégoutant.
Enfin...
Ben tiens je n'ai jamais lu le Rouge et le Noir, il me semble... Va falloir essayer ça! Mais je commence à avoir une grosse grosse pile de bouquin à lire là :-D
Ah ben je suis contente de ne pas être la seule à avoir ce problème de bottes :-))) Moi c'est du 39, mais le pb reste le même!
Plus de nouvelles sur le Stérilet ce soir...  Là ça va mieux mais c'est pas encore comme si il étai pas là ;-) Bonne journée miss!!


vero81 07/01/2009 23:15

Cool pour le livre d'avoir décroché une 2eme chance,
super pour le Titi qu'il soit heureux dans sa nouvelle école et bravo à toi d'aoir pris la decision qui s'imposait meme si elle était pas facile à prendre; Moi aussi Guilhem je l'ai changé 3 fois d'école en 3 ans alors qu'on a meme pas déménagé et la première fois, ça ressemblait un peu à ça; au début, j'essayais de pas voir en me disant que j'étais certainement une mère un peu abusive qui aimait trop son fiston et souffrait de la séparation qu'était l'école, et puis et puis à force d'accumuler les évidences, à force de voir le clivage et l'anticommunication entre l'enseignant et les parents... enfin à un moment ça a été une évidence et le changer a été super salvateur. Je m'en suis tellement voulue d'avoir attendue la fin de l'année scolaire pour le sortir de ce cauchemard... en même temps il y avait les copains et il n'en voulait pas plus que ça à ceux qui lui faisait le pire des mals, tuer son avidité d'apprendre, le dévaloriser et lui faire croire qu'il était nul (à 2 ans et demi!). Heureusement à cet âge on arrive à rattraper ça à une vitesse étonnante et l'avidité d'apprendre est revenue le jour de sa rentrée dans sa nouvelle école. Sa maîtresse l'appelait "mon soleil" tellement il avait toujours un grand sourire dès qu'il entrait en classe. Qu'est ce que j'aime lire de l'amour pour mes fistons dans les yeux des maîtresses, c'est tellement plus joli que l'exaspération...
Sinon, ben moi j'ai pas eu du tout mal à la suite de la pose du sterilet.
Comment ça je passe du coq à l'ane!

Mahie 07/01/2009 23:39


Pour Thibaud il n'y avait pas de mal aise entre l'instit et lui ou les autres enfants. C'est juste que l'école était beaucoup trop désorganisée à notre gout (tu sais quelles peuvent être les
problèmes de cette école et je n'ai pas envie de les évoquer ici, sur le net) et que Thib n'avait pas le goût de parler le béarnais toute la journée. Pour lui je crois que ce qui est le bonheur
c'est de pouvoir de nouveau parler français en classe... Il est radieux. Et... je m'en veux de ne pas l'avoir changer tout de suite d'école l'année dernière, de ne pas avoir voulu le séparer deux
fois de suite de ses copains, après le déménagement de Saint-Ger...Il aurait été beaucoup plus heureux. Enfin c'est la vie...
Ah zut, t'as pas eu mal :-( Bon ça me donne l'idée que d'avoir encore mal 5 jours après n'est pas très normal , zut.  Bon de toutes façons je vais la voir demain. Merci de m'avoir fait
partager ton expérience ;-) Est-ce que la pose elle même t'avait fait mal?


Duane Cheval de Feu 07/01/2009 10:03

Moi, quand on m'a posé mon stérilet, ça m'a vraiment foutu en l'air.
Ouais, vraiment...
Surtout quand on m'a expliqué qu'en fait, c'était plutôt fait pour les femmes...

Merde!

Des fois, les médecins ne sont pas compétents...

Et nous...

Remerde!

On est mal informés!

Mahie 07/01/2009 11:35



Grrr fais ton malin... Tu rigolerais pas autant chez le gynéco :-P


Tsss tss tss... et ne dis pas de mal des médecins, je les adore pratiquement autant que les bibliothécaires! D'ailleurs j'ai une idée de post qui me court depuis longtemps dans la tête à ce
sujet...
Pis ça te va bien de dire du mal des médecins, juste pour voir, comme ça... Alala


En attendant  http://mahie.over-blog.com/article-21034442.html