Musique, cuisine ou me myself and I ?

Publié le par Mahie

Les "rosquitos de Dr Mouton" sont cuits!
Évidemment j'ai changé 2 ou 3 trucs... J'ai pas mis de sel et j'ai mis du beurre salé. J'ai mis du lait concentré non sucré ET le sucre. Un grosse grosse cuillère de grains d'anis... J'ai pas passé au jaune ou au lait avant d'enfourner parce que j'avais pas de pinceau de cuisine... J'ai pas rajouté de lait.  J'ai rajouté de la farine pour arriver à me dépétrer les doigts... et  à faire les petits boudins. Et voilà le résultat!
Et en plus ça sent hyper bon! Et en plus c'est aussi divin que des fesses d'anges!


Pendant que je faisais ça j'écoutais un CD de Paolo Conte. Mon meilleur prof d'italien à ce jour. A la fac j'avais eu Monsieur Piccione, l'était rigolo dans son genre pas drôle... Ensuite j'ai eu une bande de copains italiens à Salamanque avec qui j'ai appris l'itagnol... J'avais un super accent italien en espagnol pour mes oraux d'octobre ;-)
Et puis ma copine Daniela, une collègue de Dublin (Baile Átha Cliath  en gaëlique) avec qui on faisait un "intercambio" (oui je sais que c'est de l'espagnol) c'est à dire que je lui parlais italien et elle me parlait français! Et parfois le contraire aussi.
La lenteur des conversation était assez saisissante vu que je n'ai fait qu'un an d'italien, à raison de 2h d'amphi par semaine, il y a un bail et qu'elle avait un niveau de français similaire... Mais bon bon bon... Ce qui m'a bien aidé c'est que j'ai derrière moi des heures et des heures d'écoute de Paolo Conte et que comme j'ai commencé à l'écouter "l'année Piccionne" je me suis toujours fait un point d'honneur de comprendre ses chansons et éventuellement en prenant ma respiration très fort de pouvoir chanter en même temps (Nan je déconne)... Les paroles sont dans les CDs avec les traductions et puis j'ai mon bouquin d'initiation ou je peux vérifier les conjugaisons... Donc avec ma copine Daniela on buvait des irish-coffees dans un pub, proche de la Liffey en parlant franco-italien... Je ne cacherais pas que cela nous a valu de faire quelques rencontres, sans conséquences, les irish boys font souvent dans le genre un peu lourdingue.
Ah ouais, maintenant vous allez penser que les rosquitos (ou rosquillos) c'est italien. Ben, pas du tout, c'est espagnol. Seulement j'avais envie d'écouter Paolo Conte en les faisant. La recette vient de Dr Mouton qui en connait un rayon côté hispanitude et m'a fait faire une association d'idée avec l'Italie puisque son blog a comme sous titre "Casalingo for one year", parce qu'il en connait aussi un rayon côté Italie. Casalingo... Italiano... Paolo Conte... Logique non?
Bon c'est pas tout ça...


Découvrez Paolo Conte!

Publié dans Cuisine

Commenter cet article

Cath 18/01/2009 21:55

vu d'ici, on dirait effectivement des rosquitos de mouton !

Mahie 18/01/2009 22:01


:-D lol


Jennifer 14/01/2009 22:04

Et les langue du nord, ça te dis rien ?

Mahie 14/01/2009 22:09


Ah ben nan. Moi, je suis très latine... Français, Occitan, catalan, espagnol... portugais, même le serbo-croate me plait assez... L'italien...
Je me suis fait quand même un 885 au TOEIC le mois dernier, mais l'anglais c'est pas...ça. Mais ne parlons pas du néerlandais, ça ne passe vraiment pas!


Fab 14/01/2009 18:36

Non ils sont pas bons!
Il faut pas les manger!
Ils sont à moi, à moi!
Niark niark niak!
A moi!

BritBrit 14/01/2009 18:09

Et c'est bon les rosquito ? cela me laisse...pantoise non ?

vero81 14/01/2009 16:57

non mais j'adore les cannelés, hein!
Au rayon des horreurs, je me rapelle des "croassants", copies catalanes de croissants (la forme pas le goût), recouverts de chocolat...

Mahie 14/01/2009 18:49


Qui n'aime pas les cannelés? ;-)
Ah à Madrid il font pas d'effort sur le côté "french touch" c'est carrément "croasanèss" mais je les aime bien. Dans les cafés ils donnent toujours un petit couteau et une petite fourchette pour
les manger : c'est très civilisé :-)