Dans mon sac

Publié le par Mahie

D'ici 20 minutes je vais dévaler mes escaliers, fermer la grille du jardin et courir jusqu'à l'arrêt de bus. Pourquoi courir? Parce que je déteste attendre le bus et que j'arrive toujours quand il commence à apparaître au bout de l'avenue.
Dans mon sac j'aurai mon livret d'auto-école, parce que je vais encore à une leçon de conduite. Du dermophil indien et plein plein d'autres trucs. Mes lunettes of course. Et puis aussi un bouquin pas drôle du tout mais dont la lecture m'aide à penser que ce qui m'est arrivé, arrive aussi à d'autres... Que je (nous) ne suis (sommes) pas toute(s) seule(s)... 
Ça fait deux ans, pour moi. Notre bébé n'avait pas une trisomie 21 mais une trisomie 18. Ça change un peu "les choses". La manière dont Stéphanie Bourreau à vécu la perte de son "enfant futur" est à la fois très très très proche de la mienne et en même temps quasiment opposée...
Je n'ai pas voulu savoir le sexe de l'enfant, je n'ai pas voulu lui donner de nom, je n'ai pas voulu le voir.
J'ai dans mon over-blog deux énormes posts-brouillons qui racontent mon histoire. Un qui date de l'année dernière, un qui date d'il y a quelques jours. Je ne les publierai pas. J'ai toujours dans l'idée que la douleur est très indécente. Peut-être ouvrirai-je un jour un blog-secret pour en parler librement.

Après l'auto-école, je vais chez le toubib. Faut qu'on parle Lexomil et psychothérapeute... Le bon Dr T. à St-Ger m'avait dit qu'il faudrait bien qu'un jour je me décide. Je suis décidée. Après j'ai rdv avec 2 copines aussi folles que moi pour déjeuner et raconter le plus de conneries possibles en un minimum de temps. Dans mon sac j'ai aussi ça, parce que c'est pas tout ça, mais faut pas se laisser aller ;-)

















Publié dans Mahie

Commenter cet article

vero81 30/01/2009 22:54

je n'ai pas grande légitimité à m'exprimer sur le sujet; je comprends parce que moi aussi il y a des douleurs qui ne se taisent quand les ecrivant. Après, choisir de les montrer ou non, c'est personnel, moi je préfère garder pour moi. Maintenant je ne trouve pas indécent de les dire, je trouve ça courageux (enfin c'est pas vraiment le mot peut être).
Je pense qu'en parler avec qq'un d'exterieur comme un psy qqchose, ne peut faire que du bien (par contre le Lexomil, moi perso, c'est un truc qui me fait vraiment flipper).
Moi j'ai découvert les psy avec Aimeric et ses pb de sommeil. ça n'a pas fait grand chose et ça s'est terminé (plus de 10 séances à 150€ pour la pomme de la sécu) en me donnant un rendez vous à moi.
et alors premier rendez vous, la psy a annulé, 2nd rendez vous, je suis partie faire les courses et j'ai oublié, 3eme rendez vous, j'ai oublié et j'ai eu trop honte pour en prendre un 4eme...
mon inconscient serait il lâche?

Non pour revenir au sujet, je comprends completement que tu ne veuilles pas en parler plus précisément et qu'en meme temps tu en parles un peu; ça permet à celles qui sont passées par là d'échanger en privé et c'est mieux je crois.
pardon si je dis des bêtises, je suis super fatiguée et demain je vais à toulouse, départ 8H, retour 20H, premier cours d'occitan!
bises chaleureuses

Mahie 30/01/2009 23:13


Nan, nan tu ne dis pas des bêtises, tout cela est très cohérents :-)
Pour le Lexomil c'est certes flippant, mais ce qui est plus encore plus flippant pour moi en ce moment c'est l'idée [] de ne pas en avoir sous la main.
Les somnifères sont carrément beaucoup beaucoup plus flippant (wao, y'a des trucs de dingues!) et les antidépresseurs complètement hallucinants (où suis-je? Qui suis-je?)!
En fait actuellement, en comparaison avec ce que j'ai avalé à certaines époques le Lexomil c'est "light". Je ne n'en reprends que depuis un peu plus d'un mois. J'espère bien oublier d'en prendre de
plus en plus souvent... et peut-être ne pas finir la boîte...


virginie 30/01/2009 21:51

il parait( et j'en suis en fait sûre) que lorsqu'on se met à parler de" L'Histoire", une bonne partie du travail est fait.quand tu prendras la décision de parler, tu verras que beaucoup de choses se débloqueront ....à toi de voir quand tu seras prête à le faire..

Mahie 30/01/2009 22:25


Oui peu à peu je commence à parler, à dire "Ce qui s'est passé il y a deux ans, c'était affreux, j'arrive pas à l'oublier".
Au début je ne pouvais pas en parler sans pleurer. Maintenant, les pleurs ne sont plus systématiques...
J'ai besoin de revenir la-dessus calmement de comprendre ce que je n'ai fait que subir sur le moment. De comprendre et d'accepeter, calmement. merci de ton message :-)


gourmandeve 30/01/2009 21:22

aie désolé si tu a pris mon commentaire pour ton message m ais en fait ds le texte mahie disait qu'elle trouve limite indecent de s'appitoyer et c'est a cela que je repondais

pour ce qu'il en est de secret de famille une interruption de grossesse pour moi ce n'est pas mais alors pas du tout un truc a cacher (un secret de famille )ou a "avoir honte" ni rien c'est une epreuve difficile
et oui la methode coué a bien des tords on se lève un matin adulte et on apprend que la famille de "tout le monde il est beau" n' est pas du tout celle que l'on nous a idealisé ! (il a fallu que ca m'arrive a 18 ans presque ) une cousine qui se separe de son petit copain et la entre ma grand mere et une tablée d'oncles et tantes j'ai appris que tout ce que je croyais stable n'etait que illusions (enfin pas tout hein mais quand au cours de la meme soirée tu as trois quatres revelations ça fait drole!) j'ai du en cette soirée prendre quelques années de maturitées (que les secrets m'avaient "retardé")
en attendant j'suis pas pressé que les enfants grandissent et posent des questions parceque comment aborder certains sujets !!

Mahie 30/01/2009 22:06


Je ne saurais mieux dire ;-)
et j'avais bien compris ton premier commentaire dans ce sens :-)
Il y a des choses que je n'ai pas encore dites à Thibaud et qu'il faudra que je lui dise, c'est tellement "aberrant" d'apprendre certaines choses "par hasard"...


Jennifer 30/01/2009 21:09

A Gourmandeve : en attendant que Mahie nous réponde, je te précise juste que ce n'est pas précisément le fait que Mahie raconte ça sur son blog qui me dérange. C'est d'apprendre des secrets sur des gens bien plus proche (relis le fil des commentaire si tu ne comprends pas). Enfin là je n'ai rien appris et ça se trouve ma tante ne le sais même pas (et ça ça me gène par exemple).

Mahie 30/01/2009 21:54


Bé, le moinsse qu'on puisse dire c'est que t'es pô clair! Adishatz!


gourmandeve 30/01/2009 20:29

oh je suis bien désolée de lire ton témoignage et quitte a dire des banalités je vais te dire que je ne peut pas mesurer ce que tu peux ressentir on arrive pas a s'imaginer combien ca doit etre dur ! vous avez du avoir besoin de courage et d'une sacrée volontée pour affronter cette période de ta vie et meme maintenant
tu as bien raison de rechercher de l'écoute et de l'aide (perso je ne trouves pas que se confier meme via le blog soit indécent )

bon completement hors sujet
c'est quoi ce gateau au chocolat dont tu vantes les qualitées
une recette c'est trop te demander ??
(oups je suis au régime )

Mahie 30/01/2009 21:52


Je garde certains posts dans mes brouillons mais ça m'a fait du bien de lire ce bouquin et de dire que je le lisais...
Du coup j'ai eu un échange de mails réconfortants et chaleureux avec Marine. Parfois il faut s'ouvrir un peu, ça fait du bien de savoir qu'on est pas seuls!
Comme avec mes copines à midi : on a rigolé comme des tordues sur nos "malheurs" ça fait du bien ;-)
Je mets la recette en ligne plus tard si je m'en rappelle ;-)