L'atelier d'écriture

Publié le par Mahie

Cet après-midi j'ai été à la première des cinq séances d'un atelier d'écriture organisé par la bibliothèque de mon quartier...
Une animatrice, 10 participants... Une journée d'orage et de tonnerre.
Un incipit, à nous de continuer l'histoire. Nous avons dix minutes, un quart d'heure. Ensuite nous lirons nos textes à haute voix et discuterons.
L'incipit en gras et puis mon texte:

Nous avions passé l'après-midi dans un café de la rue Saint-Jacques, un après-midi de printemps comme les autres. Comme les autres ou presque. Nous étions dix, nous ne nous connaissions pas. Nous ne savions pas pourquoi nous étions là. Printemps? Parlons-en du printemps... Le ciel était noir comme dans le fond d'une grotte. Le tonnerre faisait sursauter la petite dame en bleu derrière le comptoir : "Mauvais temps pour les hirondelles..."marmonnait-elle à chaque fois qu'un éclair illuminait la salle. Et puis elle se remettait à essuyer les verres.
Nous avions passé l'après-midi à fumer (non, c'est faux) à boire des cafés, en nous observant et en essayant de comprendre pourquoi cette femme, Patricia, nous avait réunis autour d'elle, cet après-midi là. A Paris. Rue Saint-Jacques.
Nous étions là, en cercle, autour de trois petites tables. Sans fumer, sans rire, sans comprendre. La pluie tombait. Parfois l'un de nous soupirait bruyament, alors quelqu'un d'autre faisait : "Hum, hum", et puis tout le monde regardait ailleurs. Les minutes passaient, puis les heures. Enfin Patricia a dit : "Il est temps de vous laisser partir maintenant."
Nous avions passé un après-midi de printemps, ensemble, ou presque. Il n'y avait pas d'hirondelles. La petite dame en bleu a fermé le café. La messe était dite.


La première phrase (incipit) est celle de Un Certain Sourire de Françoise Sagan.

J'ai bien envie d'écrire une suite, on verra.
J'ai aussi envie de faire un exercice de style à la manière de Queneau, cela m'amuserait bien, c'est un de mes livres préférés Exercices de Style...
Bon je vous laisse en musique.  Allez, adishatz.
Un jour je ferai un post sur les pasodobles, mais pas aujourd'hui.

Publié dans Jeux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

virginie 06/03/2009 20:47

ah ben ouai t'as raison c'est si simple de faire une esquisse de dessin....................!!!!! :)

Mahie 06/03/2009 21:51


;-) Mouais peut-être pas... Pour moi c'est en tous cas plus simple de faire une esquisse "d'histoire"...


Fab 06/03/2009 17:43

Ouais ben pareil tu vas pouvoir te remettre à ton tapuscrit "las escaleras", non

Mahie 06/03/2009 18:21


Pareil... J'aimerais bien.


BritBrit Chérie 06/03/2009 17:18

Mais tu vas finir écrivain !!

Mahie 06/03/2009 18:20


Dans mes rêves peut-être... dans la réalité je ne pense pas ;-)


mouton 06/03/2009 15:56

c'est un truc qui m attire les ateliers. J ai vraiment envie d essayer. Quand on rentre en fr, je pense que j irai y faire un tour. Si on rentre pas ben ca doit bien exister ailleurs qu en france

Mahie 06/03/2009 18:18


C'est très répendu en France où parait-il chacun (tu parles!) à un manuscrit dans le tiroir de son bureau selon Pivot! Maintenant ça serait plus sur son disque dur
;-)
Je ne sais pas si c'est aussi répendu ailleurs. Mais j'ai l'impression que ça existe pas mal au US aussi.


virginie 06/03/2009 13:33

et ben bravo car ça doit être assez difficile .il faut pouvoir se lacher dans l'écriture en si peu de temps!
j'ai bien envie de lire la suite....tu nous tiens là!

Mahie 06/03/2009 18:09


En fait non, c'est plus comme un jeu rigolo, ce n'est pas difficile du tout. Un peu comme faire une esquisse rapide en dessin.
La suite je ne l'ai pas encore;-) Il faudra que j'y pense.
Normalement quand on écrit une histoire on connait la fin dès le début. ;-)
Faire un début et imaginer une fin c'est ça qui est plus difficile :-)