N'importe quoi!

Publié le par Mahie

Un truc que j'aime bien dans le Béarn : on peut rêver encore un peu quand le feu passe au vert, faut vraiment qu'on exagère pour se faire klaxonner... Cool cool zen, pas de panique, on est à Pau. Ca j'aime bien. A la Poste ça m'énerve plus.

Les mecs qui se claquent la bise à l'ANPE ce matin, ça me surprend toujours un peu les mecs rouleurs de mécaniques qui se font des bisous comme au CP.

Quand je dois serrer la main à quelqu'un souvent j'ai les mains moites et je les frottes contre mon jean. Je fait ça depuis que je suis en âge de serrer des mains. Étrange.

Cette année si on veut faire renouveler sa carte d'identité ou son passeport on te demande si tes parents son nés en France, si c'est pas le cas tu dois fournir les actes de naissance de tes grand-parents...

Heureusement qu'El marido va demander la nationalité espagnole (que l'Espagne propose aimablement à tous les enfants et petits enfants d'espagnols) comme ça il aura toujours une nationalité quand la France lui refusera la nationalité qui a toujours été la sienne et celle de son père...

Aujourd'hui il faisait très beau, j'ai oublié de prendre mon manteau, j'étais en t-shirt manches longues et j'ai pas eu froid.

Il y a un type dans mon bled, c'est une sorte de fou du village. Il parle tout seul tout le temps, partout. C'est comme une mascotte. C'est rare que je sorte et que je ne le vois pas. Quand on passe à côté de lui il dit des trucs racistes ou "regarde-là celle-là" avec un air entendu. Ou bien il dit le prix des voitures qu'il regarde passer.
J'ai pris à la médiatèque "Un Viejo que Leia Novelas de Amor". Je l'ai pris en français. Mais j'ai un gros problème avec les traductions : je lis l'espagnol à travers et ce que je lis et ce que je devine ne vont pas ensemble, jamais. Alors je m'énerve. Donc cet aprèm j'ai été l'acheter en espagnol. Je vais le continuer ce soir.
A la fac une des premières choses qu'on apprend, como no, c'est la fameuse phrase italienne " Traduttore, traditore"... Avec le livre de Sépulvéda, ça commence dès le titre, traduit par "LE vieux qui lisait des romans d'amour" au lieu de "UN vieux qui...". Je sais, on peut penser que ce n'est pas important et un tas de gens on adorer le bouquin en français...
Mais quand on traduit "Cuando" par "Au moment même où" , je hurle "mais ça va pas, nan?". Le bouquin en français est vraiment enberlificoté  alors qu'en espagnol il est fluide.
Et je demande a El Marido "Tu trouves normal que je comprenne mieux l'espagnol que le français écrit dans ce bouquin?"
Traitez-moi d'intégriste si vous voulez, mais franchement....
Bon ok je vous embêterai avec ça un autre soir.

Pour info : Lundi dernier c'était le "Blue Monday" des anglais : le lundi le plus déprimant de l'année! Youpi, il est derrière nous ;-)

Tiens, rien à voir mais ça va mieux en le disant : je déteste entendre "Au jour d'aujourd'hui". Na.
A part ça, ça va et vous?

Allez adishatz et portez vous bien.


Publié dans Mahie

Commenter cet article

cirek 23/01/2010 17:52


pareil pour "au jour d'aujourd'hui"... ça me hérisse les poils !!
J'y ajoute "vingt Z'euros" ou "quatre Z'euros" ou " faut qu'je vouaille" ...
Bon week-end !!!!!!!!


Mahie 23/01/2010 18:46


Passe un bon weekend aussi où que tu "souailles" ;-)
C'est vrai que c'est un peu rigolo les gens qui "crouaillent" qu'ils connaissent bien leur conjugaison, enfin c'est ce qu'ils "croivent"... Brrrr.... Pas beau.


vero81 23/01/2010 11:48


oui on doit être des "snobistes" de l'espagnol! Moi ausi, j'ai un souvenir ému d'avoir lu "el perfume" de suskind en espagnol dans le metro de barcelone...
et moi aussi, je suis flemmarde avec l'anglais, dans les films no problemo mais en livre bof bof (de toute facon j'ai plus bcp le temps de lire).
Tiens par contre, une fois n'est pas coutûme, y a une traductrice que je trouve très bien, c'est la traductrice de Paul Auster.
Allez adisshiatz


Mahie 23/01/2010 16:42


Bah comment faire autrement? On ne peut pas faire comme si de rien n'était ;-)

J'ai lu Paul Auster en anglais à l'époque où j'avais autant de livre en anglais qu'en français chez moi... Je n'ai donc pas d'avis sur la traductrice. Mais je trouve que de manière génral c'est
mieux traduit de l'anglais que de l'espagnol.
Cependant je me me rappelle d'un roman américain traduit en français que j'ai lu quand j'étais ado où tou le monde disait "Hi" pour se dire bonjour :-( Ca m'avait bien énervé, à quoi ça sert de
traduire si c'est pour garder des mots en anglais que des non-anglophones ne comprennent pas?

PS : je précise, pour les gens du nord, que nous n'écrivons pas "adishatz" de la même façon parce que je suis en pays Gascon et toi plus à l'est.
Il existe 5 dialectes occitans qui sont : le provençal, le languedocien, le gascon, le limousin et l'auvergnat...



vero81 23/01/2010 10:19


Coucou Mahie,
un petit moment que j'ai pas eu le temps d'un petit comentaire mais là je me sens tellement sur la même longueur d'ondes.
L'intégrisme linguistique, tout pareil. J'ai par exemple un problème avec les fils etrangers : je ne supporte pas le doublage et la VO soustitrée, je n'arrive pas à m'empêcher de lire les
osustitres et pester contre tant d'approximations. Heureusement que maintenant avec les DVD on peut faire disparaître les sous titres.
Pour les livres, je crois que les traducteurs doivent être un peu frustrés et veulent à tout pris laisser leur pâte, histoire de s"arroger un peu du talent de l'auteur...
Sinon, on fait aussi partie avec mari du clan des horipilés par "au jour d'aujourd'hui".
Allez bonne fin de semaine...
Véro


Mahie 23/01/2010 11:30


C'est vrai que dès qu'il y'a des sous-titres on passe l'énergie qu'on devrait passer à écouter à lire et pester contre la mauvaises traductions :-)
Mais bon quand il s'agit de film en allemand (ou en japonais!) je suis bien contente d'avoir les sous-tritres ;-) Quand même, Lol.
Pour les bouquins, je préfère lire avec un dico bilingue à côté de moi que de lire une traduction. Surtout pour l'espagnol. J'ai beaucoup lu en anglais tant que j'étais en Irlande pour des raisons
pratique. Maintenant, je suis très fleimarde pour lire en anglais!!!
Après il y a le comble du comble : lire des bouquins anglais en espagnol! :-D J'ai lu plein d'Agatha Christie en espagnol. Je ne pense pas que c'était trop embêtant par rapport au style et puis, à
l'époque je ne parlais pas anglais et les bouquins en français étaient trop chers...