Une autre chose que vous ne savez peut-être pas de moi...

Publié le par Mahie

Olympe de Gouges (1763 -1793 guillotinée) "Si la femme a le droit de monter sur l’échafaud elle doit avoir le droit de monter à la tribune".

Les anti-féministes me hérissent le poil, vraiment. Quand j'entends une femme dire "Je ne supporte pas les féministes" ou "Les féministes c'est que des vieilles folles" (en générale ce n'est pas "folles" le mot utilisé. J'ai envie de mordre.

J'ai donc envie de rappeler certains faits historiques et de demander à ses dames si elles croient qu'aujourd'hui elles mènent la vie qu'elle veulent grâce au féministes ou à grâce à des moules sans cervelles de leur style qui vivaient leur époque sans réagir.

Pour le fun donc :

1907 : une loi autorise, enfin, les femmes mariées à disposer librement de leur salaire! Ouf!

1920 : une loi interdit la "propagande" anticonceptionnelle. Ah ben merde.

Le droit de vote est accordé aux femmes en France en 1944. Mes deux grand-mères qui étaient loin d'être loin d'être des idiotes n'ont pas eu le droit de voter avant d'avoir 40 ans bien sonnés! Avant cette date elles étaient considérées comme incapables de comprendre la politique... Soupir. Comme si les hommes, eux, la comprenaient mieux...

Avant 1965 (ce n'est pas la préhistoire, c'est l'année de ma naissance) les femmes ne pouvaient pas travailler sans l'autorisation de leur mari, ne pouvait pas ouvrir un compte en banque sans l'autorisation de leur mari etc.
En gros jusqu'à 1965 en se mariant une femme passait de l'autorité de son papa à celle de son mari et n'avait rien le droit de faire sans son autorisation. Youpi! C'est vraiment con que des femmes se soient battu pour que ça change, non?

En 1967, la Loi Neuwirth vient abroger la loi de 1920, autorisant ainsi la contraception, qui ne sera remboursée qu'en 1974 avec la loi Veil.

La notion de chef de famille est remplacée par l'autorité parentale conjointe en 1970. C'est à dire qu'avant cela, ma mère devait, par exemple, avoir une autorisation de mon père pour passer une frontière avec moi. Le fait d'être ma mère ne suffisait pas pour être "responsable" de moi. Elle ne pouvait prendre aucune décision "importante" pour ses enfants sans signature de monsieur.

Polytechnique n'a été ouverte aux femmes qu'en 1972.

Catherine Trautmann devient la première femme maire d’une ville de plus de 100 000 habitants en 1989, Strasbourg. Waou! Il était temps!

Je me rappelle comme Yvette Roudy était moquée quand elle était ministre des Droits de la Femme (1981 à 1986), c'était lamentable. Cette femme bossait pour nous, pour l'égalité homme-femme, l'égalité des salaires, l'égalité devant la loi. Pour une société plus juste et il y avait déjà des femmes pour la dénigrer, l'insulter, pour tout mélanger.

Pour ce qui est de l'égalité des salaires il va falloir encore "attendre" ou "agir". (Pour agir, ne comptez par sur les moules.) L'égalité des salaires homme-femme à diplôme et travail égal : ben dans le privé tu peux te brosser les fesses avec... Mais si ça convient aux jeunes femmes qui prennent les féministes pour des hystériques forcément lesbiennes (et quand bien même!) alors tout va bien. Y'a plus qu'à se laisser marcher dessus dans la joie et la bonne humeur et à abolir le droit de vote pour les femmes.

Je vous laisse faire vos petites recherches sur le féminisme si cela vous intéresse. Pas mal de date ici ou . Je pourrais mettre plein de liens, mais ça serait gâcher votre plaisir de "documentaliste" conpulsive.

"La Loi doit être l’expression de la volonté générale ; toutes les Citoyennes et Citoyens doivent concourir personnellement ou par leurs représentants, à sa formation ; elle doit être la même pour tous : toutes les Citoyennes et tous les Citoyens, étant égaux à ses yeux, doivent être également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leurs capacités, et sans autres distinctions que celles de leurs vertus et de leurs talents." Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, 1791. Olympe de Gouges.

 

Publié dans Citoyenne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lili 08/12/2009 10:42


Oulalalalalaaaaaaa, j'avais du retard à rattraper dans mes lectures de blogs mouâ !!!


Mahie 08/12/2009 13:42


Tiens un autre truc qu'on ne sait pas : quand j'étais petite et que, soit disant, j'étais "vilaine" on m'appelait Lili ! Lol
Tout ce retard! Ben, t'en as de la lecture ;-)
Bises....


bérangère 02/12/2009 11:47


Les anti-féministes me hérissent le poil,

alors je vais te hérisser le poil...perso...le combat pour plus de justice et de fraternité c'est AVEC les hommes que j'ai envie de le mener...Voilà bisous, tu ne m'en veux pas hein ?


Mahie 02/12/2009 13:50


Bah, être féministe n'a jamais voulu dire ne pas être AVEC les hommes...
Je suis féministe et je suis "avec" les hommes, je ne vois pas ou est la contradiction... Heureusement il y aussi des hommes féministes qui ont permis que des lois passent, des lois permettant aux
femmes de voter par exemple... Ddes hommes qui ont entendu que les femmes étaient leur égal et leur on permis d'accéder, dans les lois, aux mêmes droits qu'eux...
Les féministes ne sont pas anti-hommes....Il y a des extrémistes, comme en tout. Mais être pour l'égalité ce n'est pas être contre, c'est être AVEC. Tu vois, tu es peut-être féministe sans le
savoir ;-)


Didou 01/12/2009 22:39


Je n'imaginais pas que la cause de la femme n'ait tant progressé que si récemment...

Je comprends d'autant mieux que les écarts de salaire (qui restent quoiqu'on en disent toujours importants) auront encore besoin de longues années pour disparaître. Ce qu'on fait par la loi est
toujours plus rapide que l'entrée dans les moeurs...


Mahie 02/12/2009 13:55


Je ne sais plus si je l'ai mis dans mon post (je vérifie pas, je suis ultra pressée comme un citron : je dois amener Thib a un anniv') mais il existait au début du
siècle "un salaire féminin" nettement inférieur LEGALEMENT au salaire masculin. Par exemple pour les ouvrières dans les usines... je reviendrai la dessus.
Moi je dis merci aux féministes anglais en américaines, françaises et de tous les pays pour avoir lutter pour que les hommes prennent conscience de l'énormité de ces inégalités et votent des lois
pour rectifier ses injustices...
La loi est la première chose à faire, même les mentalités évoluent beaucoup plus lentement.


Poufpouf 01/12/2009 20:11


Une de mes ancetres, Hubertine Auclair, a intenté un procès contre l'Etat. Veuve, elle devait payer des impôts. Elle considérait qu'ayant les devoirs des citoyens "juridiquement responsables ou
plutôt capables", elle méritait d'en avoir aussi les droits.
A l'époque, elle a perdu son procès ... et pourtant, je trouve son argumentaire tout à fait convaincant !


Mahie 02/12/2009 13:57


Absolument!
@Bérangère tu vois, c'est ce que j'entends par féminisme... C'est quand même pas demander la lune ou ne pas être avec eux. C'est même être complètement AVEC eux.
Poufpouf: Vive Hubertine!


virginie 01/12/2009 16:00


un autre milieu machiste ,la politique.
au sein de mon conseil ,c'est déjà pas triste.sympa mais machiste! mais vraiment machiste....argh....


Mahie 02/12/2009 13:59


Je m'en doute... J'ai eu l'occasion de fréquenter l'ex maire de ma ville au moment de réunion associative où sa présence était souhaité...
Il utilisait énormément "l'humour sexiste" pour se sortir des questions auxquelles il ne voulait pas répondre :-( Humiliant.... Pfff. Heureusement on a changé de maire! :-)